Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 08:33

 

Bonsoir,

   

J'ai passé quelques semaines au sud de l'île de Luzon dans la région de Batangas ainsi que sur l'île de Mindoro à Puerto Galera d'où je vous ramène quelques photos des week-ends passés dans les forêts et espaces encore préservés qui ont été bien difficiles à trouver, je l'avoue. 

  

Phalaenopsis amabilis, Batangas, Luzon, PhilippinesOn compte parmi les 800 orchidées provenant des Philippines les plus belles espèces de Phalaenopsis comme P. schilleriana, amabilis, stuartiana, philippinensis qui sont à l'origine des hybrides aujourd'hui commercialisés ou encore une dizaine d'espèces de Paphiopédilum dont P. phillipinense, acmodontum, haynaldianum, etc... ainsi que le fameux Euanthe Sanderiana (syn. Vanda sanderiana) qui nous vient de Mindanao. Malheureusement ces espèces se raréfient toujours plus dans leur milieu naturel en raison de la pression conjuguée des collectes démesurées du siècle passé et de la destruction massive de leur habitat.

   

Cependant, l'affection des philippins pour les orchidées permet une conservation ex-situ dans les jardins et patios des habitants évitant une disparition complète de ces espèces de leur localité d'origine. J'ai ainsi souvent rencontré dans les jardins Vanda lamellata, une espèce dont l'état de conservation in-situ est critique, ainsi que Phalaenopsis amabilis ou encore Grammatophyllum multiflorum. Ces espèces botaniques se cultivent au milieu de nombreux hybrides de Dendrobium ou de Vanda (hybride de V. teres).

                              

Durant ces quelques temps passé dans ce pays, j'ai pu me rendre dans trois zones encore préservées : le parc national Palay-Palay au sud-ouest de Luzon, les pentes du Mont Malasimbo sur Mindoro et dans une forêt encore épargnées des environs de Tagaytay. J'y ai rencontré quelques orchidées mais peu en comparaison de ce que j'ai pu observer dans les stations des pays d'Amérique latine. Peu d'espèces et surtout peu de spécimens. En revanche, ces forêts pullulent de bestioles, mille-pattes, fourmis géantes, phasmes, gastéropodes,etc... .

 

 

Vanda lamellata, Batangas, Luzon, Philippines 

 

  

Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

 

Le parc national Palay-Palay

 

Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

 

Palay-palay N.P.

Ce parc est situé entre les provinces de Cavite et Batangas et protège une de dernières portion de forêt sempervirentes (ombrophiles) de basse altitude de l'île de Luzon. Trois sommets d'environ 600 mètres d'altitude, le Pico de Loro, le mont Palay-Palay, et le mont Mataas na Gulod font parties de la zone protégée et j'ai pu grimper jusqu'au pied des rochers formant le pico de Loro.

 

Aeridinae species, Luzon, PhilippinesLes températures élevées et le faible taux d'humidité de la zone en font une zone peu propice aux orchidées et aux épiphytes en tout genre et je n'ai rencontré que quelques espèces terrestres et l'une ou l'autre épiphytes au sommet. Il s'agissait d'un Dendrobium distichum et d'une espèce de la famille des Vanda, un Aerides ou peut-être un Rhynchostylis (photo à gauche).

 

La promenade, bien que éprouvante en raison de la chaleur accablante, restait très intéressante, la forêt est très belle et j'ai aperçu une troupe de singe ainsi que de jolies oiseaux et de très jolis Bégonias aux sommets où la température est à peine plus fraîche.

 

   

  

Parc national Palay-Palay, Luzon, Philippines.   

  

En route vers le pico de Loro...

 

--------------------------------------

    

Pico de loro, Palay-Palay N.P.

 

Pico de Loro, 664 mètres d'altitude

 

 

Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

 

Mindoro, le Mont Malasimbo

  

Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

 

en route vers le Mont Malesimbo

 

Bien que Mindoro ne soit situé qu'à moins d'une heure de bateau depuis Batangas, le climat change radicalement sur cette île où il pleut davantage en raison de l'influence de hauts sommets comme le mont Halcon. Les quelques jours passés sur cette île, encore sauvage, ne m'a permis d'explorer qu'une infime partie de ces richesses... L'ascension du Mont Halcon demande par exemple 3 jours et il est impossible de s'y rendre sans guide et sans une autorisation préalable des autorités. On y rencontre par exemple de magnifique Nepenthes ainsi que le Paphiopédilum urbanianum dans les sous bois des forêt de basse altitude entre 400 et 800 mètres. Cette espèce endémique de Mindoro est malheureusement comme tous les Paphiopédilum philippins sur le point de s'éteindre dans son habitat naturel.

 

Tamara falls, Mindoro, Philippines.

 

Cascade de Tamarra

 

--------------------------

 

Je me suis donc cantonné à une zone plus accessible depuis Puerto Galera, les versants du Mont Malasimbo qui étaient déjà suffisament difficile à atteindre sous les trombes d'eau qui tombaient. La forêt était magnifique, accrochée aux falaises calcaires qui apparaissaient à nu lorsque le dénivelé était trop important. 

  

Forêt primaire, Mont Malesimbo, Mindoro, Philipines.

 

Epaisse forêt impénétrable

 

-----------------------------------------

 

Falaises de calcaire, Mindoro, Philippines.

 

Falaises calcaire

 

------------------------

 

Malgré l'humidité de la zone, les épipytes restaient peu nombreuses mais j'ai quand-même pu observer quelques espèces comme Dendrobium distichum et des représentants des genres Eria, Luisia, Bulbophyllums ainsi qu'une jolie espèce terrestre, Malaxis ramosii seule espèce rencontrée en fleur. Pour toutes ces espèces le nombre de spécimens rencontrés était très faible et se limitait souvent à une ou deux plantes.

 

  

Malaxis ramosii, Mindoro, Philippines.

 

 

Malaxis ramosii, Mincoro, Philippines.

 

Escargot, Mindoro, Philippines.L'ascension a du être interrompue en raison des conditions trop difficiles, certaines pentes trop abruptes demandaient à "escalader" le chemin à même la boue infestées de sang-sue  et il fallait constamment s'en débarrasser et les empêcher de remonter le long des jambes et des bras.  

  

Un essaim de guêpes nous a également pris en chasse ce qui a valu 4 piqures au collègue qui m'accompagnait. En plus des guêpes et des sang-sue qui en avait après nous, la zone grouillait d'insectes et de bestioles en tout genre et toute tentative de parcours "hors-piste" était vraiment dangereuse.

 

  

 

Eria sp., Mindoro, Philippines. 

 

  Eria se développant dans l'humus s'accumulant des les pierriers

 

--------------------------------------------------------------------------------------

 

 Dendrobium distichum, Mindoro, Philippines.

 

Dendrobium distichum directement exposé au soleil

 

----------------------------------------------- 

   

 

Dendrobium sp., Mindoro, Philippines.

 

Espèce de dendrobium à l'ombre du sous-bois (D. arcuatum?)

   

  

Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

 

Tagaytay, dernière parcelle de forêt primaire

  

Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

 

Dans la région de Tagaytay, au-dessus de volcan de Taal, existe un dernier lambeau de forêt encore épargné avec des arbres de plusieurs dizaines de mètres dont les troncs ont parfois un diamètre de plusieurs mètres. La zone recouvre à peine quelque hectares que l'on peut parcourir de long en large sans souci. Il s'agit sans doute de la zone où j'ai rencontré le plus d'orchidées. Souvent perchées à plusieurs dizaines de mètres du sol, il était difficile d'en voir le détail et la plupart des plantes observées étaient des spécimens tombés au sol. J'aurais ainsi pu remplir quelques gros sacs de Dendrochilums, Dendrobium, Bulbophyllum, Liparis et autres espèces qui pourissent et se meurent au sol... mais faute d'endroit où les emmener j'ai du me résoudre à les laisser sur place. 

  

 

 

Orchidees-au-sol.jpg 

Espèces rencontrées à même le sol

 

-------------------------------------------------------------- 

  

 

C'est ici que j'ai croisé l'arbre le plus impressionnant que j'ai pu apercevoir en forêt tropicale. Il était vraiment impressionant et majestueux. son diamètre était bien de trois ou quatre mètres et j'aurais aimé pouvoir faire un tour du sommet de ces branches pour y observer ses hôtes.  

 

 

Arbre géant, Tagaytay, Luzon, Philippines; 

 

Arbre géant avec un tronc de 3 à 4 mètres de diamètre

 

-------------------------------------------------------------- 

 

 

Aeridinae species, Tagaytay, Luzon, Philippines. 

 

Espèce du groupe des Vanda bien accrochée à une bonne vingtaine de mètres de hauteur

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

Arbre centenaire, Tagaytay, Luzon, Philippines.

 

On comprend pourquoi ces arbres empêchent les glissements de terrains !!!

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

Liparis sp. Tagaytay, Luzon, Philippines. 

 

Espèce de liparis en fleur abondante dans cette forêt 

------------------------------------------------------

 

Plante grimpante, Tagaytay, Luzon, Philippines.

 

Jolie plante grimpante commune dans la zone

 

 

Voilà, donc pour ces quelques rencontres avec dame-nature aux philippines, à bientôt !!!

 

 Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

 

Orchidées dans les patios.

 

Patio des philippins bien fourni en orchidées

 

Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

   

Textes et Photographies par Edouard FARIA . Toute utilisation et reproduction sans autorisation préalable est interdite.

 

Habitat-hernandezii_clip_image001_0005.gif

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jujulen51 30/03/2011 21:39


bonsoir, reportage très plaisant que je vais faire suivre à mes amis du club. Je n'avais plus d'ordinateur c'est pourquoi j'ai été aussi long à répondre


Edouard 31/03/2011 19:42



Salut Bernard, merci et bon retour sur la toile !



Américo Pereira 26/03/2011 17:13


Mais uma belíssima reportagem que nos faz "viajar" para locais exóticos e paradisíacos. Belas e ilustrativas fotografias. Parabéns.


Edouard 27/03/2011 10:44



Gracias Américo, Hasta pronto.



Littérature


THE STANHOPEA BOOK
     

 

Référence actuelle du genre par

Dr. Rudolf JENNY

 

Stanhopea Titelseite

 

Les 67 espèces, les hybrides naturels et artificiels sont décrits et illustrés à l'aide de plus de 850 photos en couleur. L'histoire, la taxonomie, les différentes formes et l'écologie de chaque espèce sont revues sans oublier les techniques de culture.

 

Renseignements et achats directement auprès du Dr. Rudolf JENNY au mail suivant :

 

RJOrchid@gmx.ch