Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 20:08

Comparatif entre Stanhopea oculata et trois espèces ressemblantes (S. whitenii, S. guttulata et S. ruckeri) souvent identifiées à tort comme S. oculata :

 

   

1. Stanhopea oculata / Stanhopea whittenii :

 

Les deux espèces se confondent aisément en raison de leur répartition géographique identiques (sud du Mexique) et des macules identiques sur les pétales et sépales des deux espèces. Cependant, Stanhopea whittenii se démarque de Stanhopea oculata par son parfum et par son labelle.

 

En effet, le parfum de Stanhopea whittenii ressemble à celui de la cire à chaussure alors que celui de Stanhopea oculata est beaucoup plus exotique et agréable rappelant la vanille et le chocolat avec une pointe de clou de girofle - se référer aux travaux de Whitten qui travailla sur la composition chimique des résines sécrétées par les Stanhopea et plus récemment aux travaux de G. Gerlach qui étudia spécifiquement les compositions chimiques des espèces mexicaines - 

 

L'hypochile de Stanhopea whittenii est aussi beaucoup plus large et plus profond que celui de Stanhopea oculata, un des plus fin (5 mm) et longiligne du genre. L'angle interne de l'hypochile  est plus aigu chez S. whittenii (<90°C) et la courbe externe ne présente pas la dépression caractéristique de S. oculata au niveau de l'ocelle. 

 

Enfin, la coloration de la base l'hypochile de Stanhopea whittenii est aussi plus vive, d'un orange bien prononcé.

 

L'épichile, le mésochile, la colonne et les cornes sont quasi-identiques.

 comparatif whittenii oculata 2

 

 

2.   Stanhopea oculata / Stanhopea guttulata (syn. S. oculata var guttulata) :

 

S. guttulata se démarque de S. oculata par un maculage homogène sur toute sa fleur, pétales, sépales, ensemble du labelle et même colonne. L'hypochile ne présente d'ailleurs pas d'ocelles contrairement à S. oculata.

 

D'un point de vue morphologique, les lignes de l'hypochile de S. guttulata sont parfaitement courbes ce qui n'est pas le cas de Stanhopea oculata (dépression caractéristique de la ligne extérieur de l'hypochile au niveau de l'ocelle et angle interne légèrement supérieur à 90°).

 

Les parfums sont également très différents, celui de S. guttulata a une odeur presque désagréable de médicament mentholé rappelant le "Vicks" ou le "Synthol" alors que celui de S. oculata est beaucoup plus agréable et rappelle un mélange épicé de vanille et de cacao.

 

carte-comparative-guttulata_oculata-3.jpg 

3.   Stanhopea oculata / Stanhopea ruckeri (forme pointillée) :

 

Les macules sur les pétales et sépales et l'ocelle sur l'hypochile, tout deux absent chez la forme type de S. ruckeri, ont souvent prêté à confusion et ce clône particulier de S. ruckeri est souvent affublé de l'étiquette "S. oculata" à tort. En effet, la forme du labelle et le parfum de ce clône est identique aux autres formes de S. ruckeri.

 

 

carte comparative ruckeri oculata

 

 

A voir aussi : page complète sur Stanhopea oculata (Lodd.) Lindl. 1832 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edouard - dans Stanhopea
commenter cet article

commentaires

jujulen51 22/10/2010 20:11


joli travail


Littérature


THE STANHOPEA BOOK
     

 

Référence actuelle du genre par

Dr. Rudolf JENNY

 

Stanhopea Titelseite

 

Les 67 espèces, les hybrides naturels et artificiels sont décrits et illustrés à l'aide de plus de 850 photos en couleur. L'histoire, la taxonomie, les différentes formes et l'écologie de chaque espèce sont revues sans oublier les techniques de culture.

 

Renseignements et achats directement auprès du Dr. Rudolf JENNY au mail suivant :

 

RJOrchid@gmx.ch